1A 2A 3A 4A

 

Les annonces gouvernementales sur la professionnalisation à terme des  AVS (circulaire en ligne)

Des améliorations pour les rentrées 2014 et 2015, un métier qui sera enfin reconnu.
L’employeur unique de l’AJH (Accompagnant des Jeunes Handicapés) sera l’Education Nationale sur le temps scolaire.
L’AJH pourra avoir 2 statuts :

  • D’une part les 28.000 AED-AVS (individuel  et collectif) passeront en CDI après 6 ans de contrat sur un statut spécifique non connu à ce jour.
    Proposition d’un CDD d’un an supplémentaire pour les sortants de 2013, le temps de mettre en œuvre ce nouveau statut.
    Important : il ne s’agit pas d’une titularisation comme fonctionnaire, mais d’un nouveau statut de contractuel de l’Education Nationale.
  • D’autre part les  Emplois aidés (CUI CAE) perdurent mais sans passage en CDI garanti. En revanche, ils obtiendraient :
    • le renforcement de la formation 120 h sur durée du contrat de 2 ans, Unité de Valorisation reconnue correspondant à ¼ du Diplôme d’Etat (qui sera créé),
    • le financement de la formation par la CNSA (pour 4 millions d’e),
    • l’incitation du médico-social à employer ces salariés mieux formés,
    • le partenariat envisagé avec Pôle Emploi pour former 1000 salariés par an ayant perdu leur emploi.

Un diplôme d’état d’accompagnant verra le jour en 2015 par fusion des diplômes DEAVS (auxiliaire de vie sociale), DEAMP (auxiliaire médico psychologique), définissant un tronc commun et 3 spécialités (domicile, établissement, vie scolaire mais dénomination pas encore établie), avec reprise des référentiels du groupe KOMITES pour la partie “AJH“.
Ce diplôme sera accessible par la formation initiale dispensée par les instituts de formation en travail social, par VAE pour les AVS en poste.

MAIS une réforme inachevée qui peut cependant nous permettre d’aller plus loin :

  • Le passage en CDI ne sortira pas les AVS de la précarité (temps partiels, rémunérations faibles de 680 euros net par mois, insuffisantes pour vivre, donc  turnover important).
  • La formation proposée - avant bac - ne répond pas aux besoins des jeunes et aux missions confiées aux AVS (60% des AVS sont, de plus, déjà à Bac +2).
  • Plus de la moitié des jeunes handicapés restent accompagnés par un AVS en contrat aidé sur deux ans : c’est une situation injuste, inéquitable, contraire à l’esprit de nos institutions et qui semble être appelée à s’amplifier.
  • Les jeunes doivent pouvoir être accompagnés, selon leurs besoins, sur tous leurs temps de formation et de socialisation.
  • Seule une formation innovante de tous les personnels enseignants et éducatifs, à partir d’une analyse solide des besoins pédagogiques, en s’appuyant sur tous les outils adaptés disponibles, permettra de répondre complètement à la définition d’une école inclusive.
  • Les familles doivent enfin bénéficier d’un vrai service d’accompagnement au niveau départemental : analyses des pratiques, remplacement des accompagnants en cas de maladie, anticipation des besoins, gestion de l’accompagnement sur tous les temps de vie, y compris pour les stages et les activités d’apprentissage culturel et social, organisation de coopérations entre les différents professionnels, ….

 

Toutes les actualités

adapei92     afm     Gd logo AND    logo-envoludia    apf    ASF92     avenirdysphasie     dmf    familles    gae    sh92     apeda     DFD logo