1A 2A 3A 4A

 

La réforme des temps scolaires à l’école primaire prévue par le décret n° 2013-77 du 24 janvier 2013 doit viser à mieux répartir le temps d’enseignement sur la semaine en assurant une plus grande régularité et une meilleure répartition des temps d’enseignement, de manière à faciliter les apprentissages de tous les élèves, en particulier des plus fragiles.

Pour répondre à certaines difficultés locales, le décret n°2014-457 du 7 mai 2014 a autorisé des expérimentations, dans le cadre d’un projet construit conjointement par la commune et les conseils d’école. Ces expérimentations, valables pendant 3 ans au plus, seront réévaluées par les recteurs chaque année en fonction de leur intérêt pédagogique et de la bonne prise en charge des enfants.

Au total, l’ensemble des enfants bénéficieront, à la rentrée 2014, de la nouvelle organisation des temps scolaires, aménagée autour de 5 matinées.
Il est  aussi nécessaire que les familles dans toute demande à la MDPH - soit précisé - (dans le projet de vie expliquant attentes et besoins), puissent requérir que soit étudiée (au titre du plan de compensation) si une solution particulière est nécessaire pour l’inclusion dans ces temps de vie autour de l’école. Si l’étude montre qu’il n’y a pas de besoin particulier, l’accueil sur ces temps de vie doit se mettre en  place sans modération !

Selon leurs besoins et sans rupture de parcours, les jeunes doivent pouvoir bénéficier d’accompagnants sur tous leurs lieux et temps de formation et de socialisation (périscolaire, loisirs, stages de formation, etc.) et les familles doivent enfin bénéficier d’un vrai service d’accompagnement au niveau départemental : analyses des pratiques, remplacement des accompagnants en cas de maladie, anticipation des besoins, gestion de l’accompagnement sur tous les temps de vie, y compris pour les stages et les activités d’apprentissage culturel et social, organisation de coopérations entre les différents professionnels, ….

Compte tenu de nombreux appels et mails que nous recevons concernant les difficultés d’accès des enfants handicapés aux NAP (Nouvelles Activités Périscolaires) et TAP (Temps d’Activités Périscolaires) consécutives à la mise en place des nouveaux rythmes scolaires, il est conseillé aux familles d’interpeller :loisirs handicap

  • Tout d’abord le référent du Réseau Loisirs handicap de votre commune. Retrouvez votre référent ici >>>
    Sa mission est bien de vous accompagner pour permettre une pleine participation de votre enfant aux activités périscolaires de votre commune.

  • defenseurEnfin si la situation est difficile et le dialogue rompu, directement le Défenseur des Droits et des Enfants selon la procédure nationale.

Nous vous demandons de nous faire part de la résolution de ces problèmes dans le but de nous aider à répondre le plus positivement possible aux autres familles si le cas similaire venait à se présenter à nouveau. Ci-après le lien pour le mode de saisine : http://www.defenseurdesdroits.fr/saisir-le-defenseur-des-droits/qui-peut-saisir-le-defenseur-et-pourquoi

 

Toutes les actualités

adapei92     afm     Gd logo AND    logo-envoludia    apf    ASF92     avenirdysphasie     dmf    familles    gae    sh92     apeda     DFD logo