1A 2A 3A 4A

 

photoEntre en faire trop (appeler tous les jours) ou pas assez (ne pas savoir ce qui se passe), il y a un juste milieu. Sachez profiter de toutes les occasions offertes par les professionnels.


Le devoir d’information de l’établissement

Les données personnelles concernant le jeune admis dans un établissement médicosocial sont traitées de façon confidentielle, ce qui n’empêche pas le résidant ou son représentant légal d’exercer un droit d’accès à ces informations et de vérification. Vous pouvez ainsi librement consulter le règlement de fonctionnement, le projet d’établissement, le contrat de séjour, le dossier médical. Les éducateurs, enseignants ou professionnels de santé ne communiquent pas toutes leurs décisions à chaque fois. En revanche, dès qu’un changement important concerne la prise en charge ou modifie le projet établi au départ, les parents doivent en être informés.

Concrètement, à quel moment j’interviens ?

En tant que parent, votre rôle est essentiel. Vous allez participer à l’élaboration du projet individualisé et apporter votre connaissance de l’enfant pour aider les professionnels à mieux le prendre en charge. Qui mieux que vous connaît ses petites habitudes, ce qu’il déteste faire ou ce qui le met en colère ? Cette expérience parentale est particulièrement indispensable pour des jeunes qui ne possèdent pas le langage.

Trois rendez-vous importants par an

Les parents sont directement associés aux choix concernant le quotidien de leur enfant. Le conseil de la vie sociale assure cette fonction. Le jeune et son bien-être sont au centre des préoccupations, et les parents, professionnels et gestionnaires de l’établissement se réunissent trois fois par an pour prendre des décisions quant à l’organisation intérieure, aux activités proposées, projets de travaux, etc.

Retrouvez la suite de cet article et bien d’autres dans le guide Déclic Son établissement

Téléchargez le sommaire complet du guide Son établissement