1A 2A 3A 4A

 

Comme chaque année le directeur  Académique Mr Wuillamier nous a reçu, Maria Garcia administratrice du collège des familles et Sophie Cluzel avec Madame Zelmati, inspectrice en charge de l’ASH sur notre département pour faire le point sur la rentrée scolaire.

Rectorat de Versailles :
Daniel Filâtre venant de Grenoble a remplacé Mr Duwoye au rectorat de Versailles (rappel  notre rectorat est composé de 4 académies : 92 hauts de Seine, 78 Yvelines 91Essonne 95 Val d’Oise)

L’ASH se complète avec 2 nouveaux inspecteurs pour le sud et le centre

Coordonnatrice ASH Chantal Zelmati Conseillère Florence Harenczyk.

L’IEN ASH Sud : Hélène Beaurepaire, conseillère ASH Catherine Guyard  
L’IEN ASH Centre : Marie Hélène Le Mercier conseillère ASH Magaly Touchard
Et L’IEN ASH NORD : Alain Bouhours  Conseillère Ninetta Valmorin.


Outre les mission de l’IEN de circonscription car ils le sont souvent, un élève handicapé est avant tout un élève sous la responsabilité du chef d’établissement, puis de l’IEN (Inspecteur Education Nationale) de circonscription, mais vous avez une ressource supplémentaire que sont les IEN ASH pour toute question très spécifique en vue d’une adaptation :

Les dispositifs collectifs :

On constate une montée des effectifs d’élèves bénéficiant des dispositifs d’Ulis surtout en Ulis du 2nd degré.
Il n’y a pas à ce jour de jeune en attente de dispositif collectif dans le 92.

Les Ulis pro rencontrent plus de succès que les années précédentes, les effectifs sont au complet. Un souci a été remonté sur le lycée d’Anthony. Les jeunes ont été affectés avec des notifications Ulis dans cet établissement de l’académie de l’Essonne ce qui a généré un nombre de jeunes plus important que prévu.

L’établissement met tout en œuvre pour que malgré tout l’année scolaire de ces jeunes se passe au mieux. Nous tenons à saluer l’excellence de ce lycée dans l’accueil et la prise en compte des jeunes  handicapés, un lycée ou la  culture handicap se vit au quotidien.
Le maillage du territoire en dispositif  lycée pro reste un problème ainsi que la représentation du handicap dans certaines formations. Encore des réticences à orienter vers certaines formations les jeunes.
L’anticipation du projet professionnel du jeune doit être réfléchie bien en amont, avant la 3eme si possible avec mise en situation professionnelle via les stages.
SAIS92 suggère les outils ONISEP et un partenariat avec les familles et les jeunes afin de modifier cette représentation qui met les projets en échec.

Le manque de service d’accompagnement vers le milieu professionnel, aussi bien en entreprise que dans les Ulis avec un travail sur l’autonomie du jeune est aussi un frein à la réussite du projet. Le stage doit être l’entrée du choix du projet professionnel et pour qu’il soit réussi il faut que tous les moyens soient présents  sur tous les temps du jeune.
Un stage qui se déroule bien, dans de bonnes conditions c’est souvent un projet professionnel qui aboutira sur une réussite d’inclusion en milieu ordinaire.
Les dispositifs sont  tous pourvus d’enseignants spécialisés. Il reste une culture 2nd degré à travailler avec les enseignants référents

Projet d’ouverture :
Une Unité d’enseignement externalisée Autisme en maternelle est prévue, un appel à projet est en cours par l’ARS.
Dès que la réponse de l’appel à projet est actée, l’éducation nationale affectera  les moyens dans l’établissement qui sera choisi. Cette unité d’enseignement est une des réponses aux préconisations de la prise en charge précoce des jeunes autistes.

Enseignants référents : il en manque encore. Ils sont budgétisés mais un gros problème de recrutement subsiste. 2 postes sont vacants à ce jour surtout sur le plateau Garchois et un sur les établissements médicaux sociaux du nord.
SAIS92 demande la redéfinition des périmètres d’actions des enseignants référents sur la base du territoire et non plus avec la séparation Milieu ordinaire et Milieu spécialisé, cela pour favoriser le parcours et les temps partagés.
Cela repose bien sur une redéfinition importante des objectifs car cela engendrera une augmentation des PPS pour les enfants à ce jour en établissement qui n’ont pas encore tous ce suivi de projet.

Accompagnements des jeunes

A ce jour 70 jeunes sont sans AVS toujours suite à la problématique de recrutement.

SAIS92 attire l’attention sur la mise en péril de la scolarité des jeunes qui ont des notifications d’AVS non pourvus et dont le temps de scolarisation est remis en question.
SAIS92 participera comme chaque année à la formation des AVS notamment sur la relation AVS/famille en Février 2016.
Nous regrettons que seuls les personnels  sous contrat AESH, soit bénéficiaires de cette formation et non pas TOUS les personnel accompagnants sous contrat unique d’insertion (CUI, contrat aidé ouvert aux personnes éloignées de l’emploi).

Pourquoi faire une différence de formation alors qu’auprès des enfants ils ont la même mission.
Cette discrimination est d’autant plus préjudiciable pour la professionnalisation des accompagnants que très peu de contrat ASEH ont été accordés par le ministère la tendance actuelle étant de requérir au contrat aidé.
Ceci est contraire aux besoin des enfants qui nécessitent une stabilité de personnel.

Point PAP, Plan d’Accompagnement Personnalisé
Lien texte officiel :
http://www.education.gouv.fr/pid25535/bulletin_officiel.html?cid_bo=85550
Des réunions de bassin avec les médecins scolaires, les chefs d’établissements et enseignants ont eu lieu. Les informations ont été transmises et normalement peu de difficultés de mise en place des PAP devraient subsistées. Le PAP étant un texte de loi, il est contraignant pour l’équipe pédagogique qui se doit de l’appliquer. Toutefois si vous rencontrer des difficultés pour la mise en place des adaptations pédagogiques inscrites dans le PAP, vous pouvez saisir le médecin scolaire.
Pour pouvoir bénéficier d’un PAP, le jeune doit avoir des difficultés scolaires durables. Les documents demandés sont des documents pédagogiques et médicaux avec bilan si besoin.

 

Texte officiel :

Les inspecteurs ASH, chargés d’impulser, suivre et évaluer les politiques départementales et académiques de l’ASH, apportent aux enseignants des écoles, des établissements du second degré ou spécialisés, ainsi qu’aux chefs d’établissement et à leurs collègues IEN chargés de circonscription du premier degré (CCPD) une aide et un accompagnement de proximité.
La présente circulaire porte spécifiquement sur les IEN-ASH placés auprès des IA-DSDEN.

1 - L’IEN-ASH, conseiller de l’IA-DSDEN et son représentant
En sa qualité de conseiller de l’IA-DSDEN, l’IEN-ASH contribue à la définition de priorités et d’objectifs en matière de pilotage départemental de la politique du handicap.
Il conçoit le tableau de bord de la mise en œuvre de la loi de 2005 dans le département, propose un schéma global d’évolution de la répartition des moyens, élabore le volet “handicap” du plan de formation.
L’IEN-ASH départemental est l’interlocuteur des associations et des services qui contribuent à la prise en charge des élèves handicapés.
Interlocuteur unique et permanent de la MDPH, l’IEN-ASH y représente l’IA-DSDEN. À ce titre, il s’assure de la prise en compte des missions et des moyens de l’Éducation nationale dans les décisions relevant de la commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées.

2 - Coordination du pôle handicap de l’inspection académique
L’IEN-ASH dirige l’équipe des « référents » et veille à la qualité et à la mise en œuvre des projets personnalisés de scolarisation au sein des écoles et des établissements.
Il coordonne l’accueil et l’information des usagers, préside au recrutement et à la formation des AVS, s’assure de la qualité des matériels et ressources documentaires destinés aux enseignants et aux élèves, suit le service d’aide aux élèves malades.
Il apporte à l’IEN CCPD et au chef d’établissement du second degré expertises, aides et conseils pour assurer l’application effective de la loi de 2005 tout au long du parcours de formation des élèves handicapés.
L’IEN-ASH est aidé par des conseillers pédagogiques et éventuellement des enseignants ressources dont il dirige l’action.

3 - L’IEN-ASH suit, anime et évalue les unités d’enseignement des établissements spécialisés
Il apporte son concours à l’IA-DSDEN pour la mise en place, le suivi et l’évaluation des unités d’enseignement définies parl’ arrêté interministériel du 2 avril 2009.
Il procède à l’inspection individuelle des enseignants affectés dans ces unités, ainsi que dans les services (SESSAD, CMPP, etc.).
Avec ses conseillers, il conçoit et met en œuvre les actions d’animation et de formation nécessaires à ces personnels.

4 - L’IEN-ASH, gestionnaire des ressources humaines et éducatives
Au-delà du management des personnels qui lui sont rattachés, il contribue à la bonne administration de tous les personnels enseignants spécialisés en apportant son expertise aux principaux actes de gestion de ceux-ci : recrutement et certification (CAPASH et 2 CASH), affectation, évolution de carrière.
À ces missions du cœur de métier peuvent s’ajouter des missions dans le périmètre des autres besoins éducatifs particuliers, tels que le suivi et l’accompagnement des enseignants du 1er degré des Segpa, des Erea, des classes relais et des établissements pénitentiaires.

http://www.education.gouv.fr/cid53209/mend1022089c.html

Toutes les actualités

adapei92     afm     Gd logo AND    logo-envoludia    apf    ASF92     avenirdysphasie     dmf    familles    gae    sh92     apeda     DFD logo