1A 2A 3A 4A

 

fnasephhttp://www.fnaseph.fr/index.php?option=com_content&;view=article&id=758:synthese-des-travaux-du-groupe-interministeriel-l-professionnaliser-les-accompagnants-des-enfants-et-adolescents-en-situation-de-handicap-r&catid=103:chantier-du-metier-daccompagnant&Itemid=128

Depuis la remise de la lettre de mission à Pénélope Komitès, présidente du groupe de travail, le 16 octobre 2012, par Mme Marie Arlette Carlotti, ministre délégué aux personnes handicapées et Mme George Pau Langevin, ministre déléguée à la réussite éducative, les réunions se sont succédées. Dans un premier temps, un état des lieux assez exhaustif a été réalisé au regard de l’ensemble des lieux de vie considérés.
Cette connaissance partagée par l’ensemble des membres du groupe de travail permet d’envisager une solution qui pourrait faire consensus.

Cette méthodologie employée par Pénélope Komitès, qui fait montre d’une réelle volonté d’aboutir, a levé les écueils sur lesquels les précédents groupes de travail avaient échoué.
Après avoir défini les environnements de vie où une aide humaine permettrait la continuité du parcours de vie, le groupe de travail a validé les référentiels d’activités, de compétences et de formation. La FNASEPH a toujours été force de propositions à chaque étape de ces travaux.

pave1 lettre35Plusieurs hypothèses sur la question du cadre d’emploi ont été étudiées. L’étude *de Pilote Intérieur, missionné par la FNASEPH, sur le comparatif de 3 services d’accompagnants existants a été auditionnée le 08 février par le groupe de travail.
Nous sommes persuadés que les conclusions du groupe de travail iront dans le sens d’une réelle reconnaissance des compétences nécessaires à l’accompagnement individuel. Reconnaissance qui se traduira par la mise en place d’une formation initiale de qualité et d’un cadre d’emploi permettant à ces accompagnants d’exercer dans un environnement professionnel pérenne et cohérent.
Par contre rien à ce jour ne permet d’établir le choix qui sera retenu par le gouvernement.
La FNASEPH insiste sur la notion de service départemental d’accompagnants qui constitue la pièce manquante aujourd’hui pour un accompagnement de qualité.
Pour la FNASEPH, les incontournables sont :

  • Reconnaître, au niveau national, l’intérêt pour tous que représente un service dédié d’accompagnants permettant l’organisation d’une aide dans tous les lieux de vie, auprès des enfants, des adolescents et des jeunes adultes en situation de handicap.
  • Renforcer, à travers ce service visant à prendre en considération les besoins d’aide humaine, quelque soit la situation de handicap, les missions de la MDPH pour le respect du parcours de vie de la personne, sa participation effective, à la société, sans discrimination
  • Proposer un circuit financier mutualisé, structuré, consolidé et pérenne afin de mettre fin à la précarité du statut des accompagnants et de répondre de manière professionnelle et réactive aux besoins des jeunes en situation de handicap.
  • Garantir la possibilité de développer un service dédié d’accompagnants dans chaque département afin de mailler l’ensemble du territoire et de veiller à l’égalité des chances.

Nous tenons par la présente synthèse à remercier Pénélope Komites pour son écoute et la qualité de la conduite des travaux. La FNASEPH s’engage à continuer de mettre à disposition son expertise pour tous travaux complémentaires liés à la mise en oeuvre du dispositif et des services.

Le Rapport doit être rendu public vers le 15 Avril. La FNASEPH restera donc vigilante sur les modalités de la mise en application des conclusions du groupe de travail par le gouvernement sur les points suivants :

  1. La constitution de services d'accompagnants de plein exercice sur chaque département.
  2. La mise en oeuvre d'une formation initiale conforme aux référentiels.
  3. Le statut retenu pour les accompagnants doit leur garantir des conditions de travail équivalentes aux autres secteurs d'activités de l'aide humaine.
  4. La capacité du pilotage du dispositif à activer la mutualisation de l'ensemble des financements, seule garantie de la réponse aux besoins sur tous les temps de vie et la fin des temps partiels imposés

Nous serons enfin extrêmement attentif dans la période de mise en place du
dispositif:

  • sur le sort des plus de 250 accompagnants réemployés par les associations depuis 2009 pour qu'ils ne soient en aucun cas victime d'un plan social
  • sur le maintien dans l'emploi des auxiliaires et des emplois de vie scolaire reconnus compétents par l'Education Nationale.

* Etude disponible sur le site de la FNASEPH www.fnaseph.fr

Toutes les actualités

adapei92     afm     Gd logo AND    logo-envoludia    apf    ASF92     avenirdysphasie     dmf    familles    gae    sh92     apeda     DFD logo