1A 2A 3A 4A

 

photoDu ménage à l’assistance dans les gestes de la vie quotidienne en passant par la garde, les parents d’enfants handicapés qui assument seuls le quotidien ont souvent besoin d’un soutien humain à domicile. Pour le financer, plusieurs organismes peuvent entrer en jeu. Les aides sont de natures diverses, et certaines se cumulent.

L’AEEH et la PCH

L’allocation d’éducation de l’enfant handicapé (AEEH) et l’un de ses compléments sont destinés aux parents jusqu’au vingtième anniversaire de leur enfant handicapé. Cette allocation est composée de six compléments en fonction du degré de handicap, des soins et de l’attention nécessaires à l’enfant. L’un des critères d’attribution (dès le deuxième complément) repose sur le recours à une tierce personne ou sur la réduction de l’activité professionnelle de l’un des parents, provoqués par la nécessité d’accompagner l’enfant au quotidien. Il est aussi possible de bénéficier de la prestation de compensation du handicap (PCH) pour les frais liés aux aides humaines, techniques, à l’aménagement de la maison, du véhicule, aux dépenses spécifiques et exceptionnelles, aux aides animalières.

La PAJE

Complément de libre choix du mode de garde jusqu’à 6 ans : pour les enfants nés après le 1er janvier 2004, la prestation d’accueil du jeune enfant (PAJE) se substitue à l’ensemble des prestations liées à la petite enfance, dont l’AGED (allocation de garde d’enfant à domicile) ou l’AFEMA (aide à la famille pour l’emploi d’une assistante maternelle afrée). Concrètement, cela signifie que tous les parents dont l’enfant est né après cette date dépendent de ce nouveau régime, quel que soit le nombre d’enfants de la famille nés avant cette date. Dès que le parent choisit la garde à domicile, la PAJE, contrairement à l’AGED, ne se contente pas d’alléger leurs cotisations sociales. Elle prend également en charge une partie de la rémunération du salarié à domicile, sous deux conditions : les ressources et l’âge de l’enfant.

Les règles de cumul, l’aide de l’entreprise ou du comité d’entreprise et les familles monoparentales mieux prises en compte… Retrouvez la suite de cet article, dans le guide Déclic Parents, vos droits

Téléchargez le sommaire complet du guide Parents, vos droits