1A 2A 3A 4A

 

nouvellerepubliqueL’ancien champion de judo et actuel ministre des Sports était hier à Bourges, pour clôturer les travaux des référents handicap, au sein des fédérations.

1. Quelle est votre volonté en matière de handisport ?

« Il y a eu, déjà, beaucoup de choses de faites. Nous sommes passés de 46.000 à 67.000 licenciés. Près de 112.000 personnes sont concernées par l'accès au sport chez les handicapés. Le Creps de Bourges, qui a intégré d'entrée cette problématique, est un bel exemple. La France est à la pointe dans ce domaine mais d'autres pays font, maintenant, de gros efforts. C'est stimulant. Nous devons encourager la pratique du sport chez les personnes handicapées au sein des fédérations traditionnelles qui regroupent les " valides ". »

2. Les jeux Olympiques approchent, quels sont quantitativement vos objectifs ?

« Il faut noter que le sport adapté va rejoindre, à Londres, le giron des jeux Olympiques. C'est une bonne chose. On peut penser que globalement, côté handisport, on devrait décrocher 16 médailles d'or. Pour les valides, il faut faire aussi bien que lors des derniers Jeux de Pékin (40 médailles). En Chine, notre faiblesse s'est plutôt située au niveau des médailles d'or (7). Je vais prendre des risques, le double serait une bonne performance. Nous avons le potentiel pour ça. »

Lire la suite