1A 2A 3A 4A

 

sudouesthttp://www.sudouest.fr/2011/07/15/sur-les-rails-d-une-scolarite-normale-452681-4171.php

Alexander a 8 ans, il est atteint de dyspraxie. Il est scolarisé à l'école élèmentaire des Joncaux, a des copains et aime le français. Après une année scolaire réussie, sa maman, Fabienne Dussel, tient à témoigner toute sa gratitude aux enseignants qui ont accompagné et soutenu son fils dans ses efforts d'adaptation à l'école. C'est un peu dur pour lui et quelquefois, il est pris d'une certaine lassitude ou découragement face aux nombreux professionnels de santé qu'il doit fréquenter pour faire face à ses difficultés.

La dyspraxie est une altération de la capacité à exécuter de manière automatique des mouvements déterminés. Alexander doit contrôler volontairement chacun de ses gestes et la coordination de ses mouvements de la vie courante est extrêmement difficile. Il manque d'orientation spacio-temporelle, ne peut pas écrire, et est très gêné par des troubles oculaires. Mais Alexander a eu la chance de rencontrer dès la maternelle des enseignantes qui ont compris leur élève et qui l'ont bien aidé.

Sandrine, notamment, sa maîtresse de CP, l'a beaucoup stimulé, a parlé aux autres enfants. Valérie, son AVS ( assistante de vie scolaire), a été à ses côtés à la cantine,

La loi de 2005 sur la scolarisation des enfants handicapés a signifié une grande amélioration dans la reconnaissance, la prise en charge et la scolarité des enfants dyspraxiques. Autrefois écartés de l'école comme des déficients, ils peuvent aujourd'hui suivre une scolarité normale. La maman d'Alexander tient à saluer cette initiative gagnante.

E. A.